DutchEnglishFrenchGermanItalianJapaneseSpanish
Accueil > A la une > La sucrerie cherche des nez
Vous êtes gênés par les odeurs émanant de la sucrerie de Chevrières ? Devenez observateur d'odeurs !
Vous êtes gênés par les odeurs émanant de la sucrerie de Chevrières ? Devenez observateur d'odeurs !

La sucrerie cherche des nez

Les habitants de la commune de Verberie ainsi que des communes voisines de la sucrerie (Chevrières, Le Quesnoy, Grandfresnoy, Hondancourt et Longueil Sainte Marie) sont invitées par Téréos (la sucrerie de Chevrières) à rejoindre un « observatoire des odeurs ».

Depuis quelque temps, les installations de Tereos sont à l’origine de perceptions d’odeurs qui peuvent être source de gênes olfactives dans leur voisinage. Malgré les aménagements déjà mis en œuvre pour améliorer la situation, les odeurs peuvent encore être présentes.

Pour appuyer les recherches sur le site, Odometric, bureau d’études spécialisé dans la gestion des odeurs dans l’environnement et mandaté par Tereos, souhaite travailler avec le voisinage en créant un observatoire des odeurs (réseau de nez/vigies). Il s’agit d’une démarche bénévole.

Cet observatoire permettra aux riverains de donner leur avis concernant la présence ou l’absence d’odeur autour de leur habitation. Ils pourront également – en cas de gêne ou de forte perception – en informer immédiatement Odometric via une plate-forme internet dédiée. Un système d’alerte sera donc opérationnel et servira à identifier en temps réel l’origine des gênes.

Que devrez vous faire

Il faudra faire des relevés extérieurs à votre domicile (dans votre jardin par exemple) deux fois par jour, les lundi, mercredi, vendredi et dimanche, une fois le matin entre 6h et 9h et une fois le soir entre 18h et 21h. Il s’agira juste de déceler d’éventuelles odeurs et d’essayer de les identifier.

Il vous suffira de noter vos remarques sur un formulaire qui vous sera fourni, ou de vous connecter sur internet pour saisir vos observations, rien de bien compliqué, vous choisirez ce qui correspond le plus à l’odeur que vous avez détectée dans une liste pré-définie.

L’ensemble des données du réseau de nez seront analysées régulièrement, elles permettront entre autre d’identifier les sources d’odeurs et d’évaluer les actions à mettre en place pour réduire ces nuisances olfactives.

Si vous souhaitez participer à cet observatoire, contactez Latifa Zanki : 

e-mail : latifa.zanki@odometric.com

 

 

Print Friendly, PDF & Email