DutchEnglishFrenchGermanItalianJapaneseSpanish
Accueil > Le patrimoine de Verberie > Le site archéologique
Reconstitution de la ferme gauloise de Verberie

Le site archéologique

Un site archéologique préhistorique et gaulois, parcelles cadastrales n° A 10, 125, 341, 345, 346 a été découvert sur une propriété privée (inscrit Monument historique par arrêté du 3 octobre 1995).

Le 4 avril 1984, une découverte archéologique majeure fut faite à Verberie.

C’est en installant le coffrage d’un puisard chez M. Philippe Desnain demeurant rue de Port à Verberie que des ouvriers ont trouvé un crâne qu’ils venaient de fendre avec une pioche.

M. Bruneaux, archéologue et chercheur au CNRS fut alors appelé à la rescousse. Il dégagea alors des ossements qui se trouvaient à environ 200 mètres sous terre. D’autres squelettes furent également mis à jour ce qui laisse supposer qu’il s’agit d’une nécropole. Le premier squelette fut identifié comme celui d’un adolescent de 15 ans environ inhumé dans un cercueil de bois.  Il serait d’origine carolingienne.

Des fragments de terres cuites et de poteries ont également été retrouvés au même endroit datant de 50 ans avant JC.

La nécropole pourrait signifier qu’un village se trouvait sur le site, et pas très loin d’un des lieux de résidence de Charlemagne.

Cette découverte reste capitale pour les archéologues, car très peu d’écrits subsistent de cette époque sur la Vallée de l’Automne aux VIIIè et IXè siècle. Les périodes mérovingiennes et carolingiennes vont peut être réserver encore d’autres surprises dans la vallée.

Vous pourrez retrouver quelques vestiges archéologiques de Verberie au Musée Antoine Vivenel de Compiègne  ( site paléolithique de Verberie – période du Magdalénien final)

Le site paléolithique de Verberie (période du Magdalénien final)

Il s’agit principalement d’un campement temporaire de chasseurs de rennes datant d’environ 10500 ans avant notre ère, le site du Buisson Campin, situé en bordure de l’Oise, est particulièrement emblématique du travail de l’archéologue : 25 ans de fouilles et d’études ont permis de comprendre l’aménagement de l’espace « habité » tel qu’il pouvait se présenter.

La répartition et la qualité des vestiges lithiques et osseux a fait distinguer plusieurs zones d’activités : atelier de taille d’outils, atelier de dépeçage, boucherie, dépotoirs semblant s’organiser a

utour d’un foyer et d’une aire de repos. L’outillage de pierre se composait de divers instruments soigneusement taillés et adaptés à leur usage respectif : burins, perçoirs, grattoirs ou lamelles.

La ferme gauloise de Verberie
La ferme gauloise de Verberie

Hypothèse de reconstitution de la grande maison gauloise de Verberie (Oise) et de son environnement sur les bords de l’Oise. Elle a un plan sub-rectangulaire, avec des côtés légèrement arrondis.
Elle mesure 22 m de long sur 12,50 m de large.

 Pour en savoir plus > La ferme gauloise de Verberie

 

Sources :
Persée (http://www.persee.fr)
Wikipedia : (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaulois_%28peuples%29) | http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Agache)
Ministère de la culture : http://www.culture.gouv.fr/fr/arcnat/aerien/fr/decou4-verb.htm

Print Friendly