DutchEnglishFrenchGermanItalianJapaneseSpanish
Accueil > A la une > Impact des contrats aidés
Fin des contrats aidés : 10 000 € de coût supplémentaire pour les 4 derniers mois de l'année pour Verberie
Fin des contrats aidés : 10 000 € de coût supplémentaire pour les 4 derniers mois de l'année pour Verberie

Impact des contrats aidés

Arrêt des contrats aidés : impact sur la commune de Verberie

Je ne m’exprimerai pas sur la question pourtant fondamentale de savoir si ces emplois participent efficacement à l’insertion professionnelle de ceux qui en bénéficient.
 
Je fais simplement le constat d’une application brutale et sans préavis de cette décision de l’État à la fin du mois d’août et à quelques jours de la rentrée scolaire, frappant ainsi de plein fouet les communes sans leur donner le temps de réagir. Il n’y a eu aucune concertation préalable alors que le gouvernement parle de réinstaurer la confiance avec les collectivités locales. Sans commentaire !!!
 
La commune de Verberie compte 2 emplois aidés (école maternelle et crèche) mais le fonctionnement de la MJC (financé significativement sur le budget communal) qui gère aujourd’hui le périscolaire, les nouvelles activités périscolaires et l’encadrement des maternelles au centre de restauration scolaire s’appuie sur 11 emplois aidés.

D’ici au 31 décembre 2017,
  • l’un des deux contrats aidés de la commune s’arrête au 1er octobre.
  • six contrats de la MJC se terminent avant le 31 décembre (deux au 31 août et quatre en novembre).

Cela représente pour les quatre mois de la fin de l’année un coût supplémentaire supérieur à 10 000 € dont 9600 € rien que pour la MJC.


Dans l’hypothèse où l’État maintiendrait sa position de ne pas renouveler les contrats d’emplois aidés qui arrivent à échéance et sans modification (tarif, organisation), l’impact serait de l’ordre de 60 000 €  (estimation grossière) pour la totalité de l’année 2018.
Dans le même temps l’État demande aux collectivités locales de réduire leur budget de fonctionnement* qui comprend notamment la masse salariale. Ce sera pour le moins compliqué.


*Extrait de la lettre du premier ministre adressée aux maires en date du 3 août: « c’est d’abord par une réduction de leurs dépenses de fonctionnement, et de leur endettement, que les collectivités territoriales doivent contribuer, à hauteur de 13 milliards d’euros sur les cinq prochaines années, au redressement des finances publiques »

 

Michel ARNOULD
Maire de Verberie

 
Print Friendly, PDF & Email